10 villes sans trumperies

Par Gary Lawrence
Mise à jour le 08 Sep 2017

10 villes sans trumperies

Vous êtes encore sonné par le résultat des élections états-uniennes de novembre dernier et vous n’avez aucune envie d’aller dépenser votre pécule dans les États qui ont voté pour Donald Trump? Voici la liste des vols directs qui relient le Québec aux villes situées en dehors de Trumpland avec, pour chacune, au moins une bonne raison de s’y rendre, hiver comme été.

Boston, Massachusetts

Air Canada : 41 départs/sem.

Plutôt méconnue, la Mary Baker Eddy Library de Boston recèle un extraordinaire globe terrestre haut de trois étages, entièrement composé de vitraux. Ce Mapparium, comme on l’appelle, est traversé par une passerelle qui permet aux visiteurs d’admirer le monde… de l’intérieur. Fascinant et unique.

Boston shutterstock_308873516

Chicago, Illinois

Air Canada, American Airlines, United Airlines : 81 départs/sem. (YUL)

United : 7 départs/sem., juin-oct. (YQB)

Situé au dernier étage de la Willis Tower, deuxième plus haute tour américaine (442 m), The Ledge a de quoi donner des frissons. Formé de deux immenses boîtes de verre transparent qui sortent du 102e étage de cet immeuble, il donne l’impression, quand on y pénètre, de flotter au-dessus du vide. Émotions fortes garanties.

Chicago shutterstock_96202688 (1)

Denver, Colorado

Air Canada : 7 départs/sem.

En débarquant à Denver, capitale du Colorado, non seulement on se coupe de Trumpland, mais on profite de l’ouverture de l’un des premiers États à avoir légalisé la consommation du cannabis à des fins récréatives.

Denver shutterstock_314634125

Hartford, Connecticut

Air Canada : 20 départs/sem.

Que faire à Hartford, depuis que les Whalers n’y jouent plus et qu’ils sont devenus les Hurricanes? Visiter la résidence où a vécu l’un des plus grands auteurs américains, celle de Mark Twain.

Hartford-shutterstock_223850113

Las Vegas, Nevada

Air Canada, WestJet : 14 départs/sem.

Oui les casinos, les hôtels démesurés, le bling-bling, le flafla et les néons. Mais dans un proche rayon de Las Vegas, deux sites naturels méritent le détour : Red Rock Canyon et Valley of Fire, qui portent tous deux très bien leur nom.

shutterstock_551944132

Los Angeles, Californie

Air Canada : 28 départs/sem.

L.A., haut lieu de l’industrie du cinéma et des décors de carton-pâte, compte aussi son lot de sites véritables et authentiques où furent tournées des scènes de films, de Chinatown à Pulp Fiction, en passant par Blade Runner, There Will Be Blood, Pretty Woman ou Seven. Pour les découvrir : movie-locations.com

Los Angeles shutterstock_257565412

Minneapolis/St. Paul, Minnesota

Delta Airlines : 14 départs/sem.

Qu’il pleuve ou qu’il neige, il est possible de se déplacer à pied tout en demeurant bien au sec, à Minneapolis, grâce au Skyway System. Ce réseau de passages piétonniers surélevés relie de nombreux immeubles et sites d’intérêt de Minneapolis, et ce, sur 18 km.

Minneapolis shutterstock_297265295

New York, NY (JFK, La Guardia, Newark – NJ)

Air Canada, American Airlines, Delta Airlines, United Airlines : 211 départs/sem. (YUL)

Delta Airlines, United Airlines : 14 départs/sem. et plus. (YQB)

Pour voir la Grosse Pomme en hauteur et dans toute sa splendeur, il existe une alternative à l’Empire State Building (très couru) et au One World Observatory (très cher). Le Top of the Rock laisse en effet les visiteurs marcher littéralement sur le toit du Rockefeller Center, pour zieuter la ville à 360 degrés, juste au-dessus du 70e étage de la célèbre tour.

New York shutterstock_84067558

San Francisco, Californie

Air Canada : 17 départs/sem.

Dur, dur de s’y retrouver, dans la jungle urbaine de Frisco : pique-nique sur le toit d’un gratte-ciel, leçon de surf, visite du QG de Google, escale à Japantown ? Autant d’idées suggérées par Marie-Joelle Parent, dans son ouvrage 300 raisons d’aimer San Francisco, paru l’automne dernier.

Plus : fr.sftravel.com

San Francisco shutterstock_203881165

Washington, D.C.

Air Canada : 14 départs/sem.

Quelques sites que Donald Trump aura intérêt à voir lorsqu’il héritera des clés de la Maison-Blanche : le Lincoln Memorial, en souvenir du président à qui on doit l’abolition de l’esclavage; le National World War II Memorial, pour se rappeler que les guerres finissent toujours mal; le National Museum of Natural History, pour convaincre l’entourage de Trump que le créationnisme, c’est n’importe quoi; et le Marthin Luther King Jr. Memorial, pour souligner les siècles de combat des Noirs pour la liberté et l’égalité.

Plus : washington.org

Washington shutterstock_251875312


*Le nombre de vols par semaine et par destination est sujet à changement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram