9 secrets que les hôtesses rêvent de vous dire

Par Viago
Mise à jour le 08 Juin 2017

9 secrets que les hôtesses rêvent de vous dire

Le HuffingtonPost s’est entretenu avec Abbie Unger, une hôtesse de l’air d’expérience pour connaître les dessous du métier. À la retraite depuis 2011, elle se concentre sur la publication de son livre et travaille présentement comme coach pour hôtesses de l’air.

Qui aurait cru que les lumières tamisées dans l’avion servaient à nous préparer à une éventuelle évacuation? Ou que ces couvertures ne sont pas toujours fraîchement nettoyées? Bien sûr, personne ne connaît mieux ces secrets aussi bien que les hôtesses de l’air et Abbie en a entendu plus d’une. Voici quelques secrets que vos hôtesses rêvent de vous dire :

Être belle ne fait pas partie du travail

En 1957, le guide d’hôtesses de l’air exigeait que les agentes de bord restent célibataires et en-dessous de 125 livres. Dans les années 70, les hôtesses étaient régulièrement sujettes à des pesées. Aujourd’hui, les compagnies aériennes s’attardent moins à l’aspect physique et plus sur la personnalité.

Il n’est pas nécessaire de paniquer lors de turbulences

Les hôtesses de l’air ont assez d’expérience pour savoir que les turbulences sont sans danger. Il suffit d’attacher sa ceinture et de passer au-travers. Abbie explique: «Les turbulences, c’est comme traverser une route cahoteuse, si on a sa ceinture attachée, on n’est pas en danger».

Par contre, si votre hôtesse s’asseoit, vous devriez vraiment vous asseoir

Abbie conseille de regarder l’équipage pour deviner si les turbulences présentent un danger potentiel. Les hôtesses vont se déplacer lors de turbulences mineures, mais lorsqu’elles sont assises, les choses sont plus sérieuses.

En 2013, il était plus difficile d’être hôtesse de l’air que d’entrer à Harvard

En 2013, la compagnie Delta a reçu plus de 44 000 applications pour environ 400 emplois. C’est un taux d’acceptation plus bas que celui de Harvard.

Si vous voulez vraiment donner du pourboire à votre hôtesse, demandez lui 3 fois

Les passagers assument que les hôtesses font beaucoup d’argent, mais ce n’est pas le cas. Plusieurs compagnies dissuadent les gens de donner du pourboire. Il est donc normal que votre hôtesse refuse une première fois si vous lui offrez un pourboire. Réessayez une ou deux autres fois ou laisser une enveloppe à la fin du vol.

Votre hôtesse peut vous faire sentir plus en sécurité

Si vous êtes nerveux, dites-le à votre agente de bord qui saura exactement quoi dire pour vous calmer. Elles savent que même un petit grincement peut causer la panique alors que cela est tout à fait normal.

Si votre agente de bord devient silencieuse, c’est pour se remémorer les consignes de sécurité

Juste avant le décollage, les hôtesses sont priées de prendre 30 secondes pour répéter la routine d’urgence. Si tout d’un coup votre hôtesse ne parle plus, c’est qu’elle est en train de penser aux mesures de sécurité en révisant ce qui pourrait mal tourner durant le voyage.

La nourriture d’avion ne nourrit pas seulement les passagers

Après le service repas des passagers, l’équipage se retrouve souvent à manger les restes de la première classe. La meilleure partie? Il y a de la crème glacée sur une grande majorité des vols internationaux.

L’eau est le remède pour votre décalage horaire

L’hydratation est le truc numéro un pour les hôtesses afin d’avoir l’air fraîches et en santé après un long vol. Abbie recommande d’apporter une bouteille d’eau format familial et de la siroter tout au long du vol.

shutterstock_97010678

Source: http://www.huffingtonpost.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram