De l'eau-de-vie dans la vallée de l'Hudson

Par Rémy Charest
Mise à jour le 20 Juil 2017

De l'eau-de-vie dans la vallée de l'Hudson

Entre le lac Champlain et New York, la vallée de l’Hudson regorge de nectars méconnus, dont plusieurs issus de distilleries qui produisent des spiritueux distinctifs et qualitatifs. Tour d’horizon gustatif!

Crédit : John Mizel

En se baladant dans la vallée de l’Hudson, sur les routes qui ondoient entre les collines et le fleuve, on se rend vite compte de la richesse agricole et du vaste patrimoine historique de cette région située juste au nord de la ville de New York. Rien d’étonnant à ce qu’elle serve de villégiature aux résidants de Manhattan depuis plus d’un siècle, comme en témoignent quantité d’immenses manoirs perchés au-dessus des eaux.

Depuis quelques années, ces atouts nombreux ont donné naissance à quelque chose d’un peu plus surprenant : la production de spiritueux artisanaux en tous genres, du whiskey au brandy de pommes en passant par la vodka et les eaux-de-vie.

Encouragées par la forte valorisation de ces alcools finement ouvragés dans les bars tendance et chics des grandes villes états-uniennes, et par la popularité des produits locaux, ces distilleries de l’Hudson étonnent par l’imagination qu’on y déploie et, souvent, par la qualité exceptionnelle de leurs produits.

Hillrock, celle qui règne

HED Family Slate
Crédit : Hillrock Estate Distillery

Chez Hillrock Estate Distillery, dans les belles collines d’Ancram, le propriétaire Jeff Baker a décidé de mettre en valeur sa ferme familiale, où l’on produisait des céréales il y a 200 ans, en créant une distillerie qui tire tout son matériel de la ferme.

Cette approche, dite « grain to glass », intègre toutes les étapes de production sur place, de la récolte des grains de seigle et d’orge à la propriété, jusqu’au produit fini, élevé en barriques. On a même créé une malterie à l’ancienne, sur le modèle des distilleries écossaises, où les grains sont maltés et fumés avant de passer à la distillerie.

Jeff Baker n’a lésiné sur rien pour produire ses whiskeys, allant même jusqu’à recruter l’un des plus grands maîtres distillateurs d’Amérique du Nord, Dave Pickerell, créateur du célèbre bourbon Maker’s Mark, au Kentucky. Pickerell supervise aujourd’hui la production avec le distillateur Tim Welly, et il produit un whiskey single malt qui ferait tourner la tête à bien des Écossais des Highlands, mais aussi un rye et, surtout, un bourbon élevé en solera (un genre d’élevage continu dont on prélève graduellement de petites quantités) d’une finesse inouïe.

En plus de donner un nouveau souffle à une vieille tradition locale (il y avait des alambics sur pratiquement toutes les fermes avant la prohibition), cette production attentive et profondément ancrée dans sa terre d’origine exprime même un caractère local très précis. « Ici, les champs signent leur nom à coups de cannelle et de clous de girofle », affirme Dave Pickerell. Du terroir jusque dans le whisky? Que oui! Mais pour visiter, il faut prendre rendez-vous…

hillrockdistillery.com

Faire feu… de tout grain

CATSKILLDISTILLING-2 Photos for Sullivan Catskills
Crédit : Sullivan Catskills

Dans la vallée de l’Hudson, la production de whiskey ne manque pas de diversité, et on peut visiter plusieurs producteurs qui font découvrir leurs produits dans des salles de dégustation souvent fort sympathiques. Tuthilltown Spirits, l’un des plus réputés, produit pas moins de six whiskeys différents, d’une version au maïs assez ronde et sucrée à un Manhattan rye épicé, en passant par un whiskey élevé dans des barriques qui ont précédemment servi à donner du caractère à du sirop d’érable. Des gins et vodkas, dont certaines infusées de petits fruits, font aussi partie de l’offre de la maison. En plus de visiter la distillerie, on peut déguster une cuisine américaine savoureuse à leur restaurant, installé dans un ancien moulin.

tuthilltown.com

Dans un registre plus marginal, la Catskill Distilling Company, à Bethel (tout près du site du festival de Woodstock de 1969), a créé un whiskey de sarrasin tout à fait unique en son genre, savoureux et réconfortant, et un whiskey de blé tout en douceur. Après une dégustation sur place, on peut passer un bon moment au Dancing Cat Saloon, où des concerts sont donnés régulièrement.

catskilldistilling.com

Tomber dans les pommes

En plus de sa production de céréales, autrefois très importante, la vallée de l’Hudson regorge de vergers qui se retrouvent au cœur du développement des spiritueux locaux, dont des brandys de pomme parfois rustiques, parfois finement élevés en barriques et rappelant les meilleurs calvados.

Les plus réussis se trouvent sans contredit chez Harvest Spirits, à Valatie : en plus des brandys classiques à base de pommes, on en trouve un excellent à la pêche, ainsi qu’un fabuleux brandy de poire, rare et suave.

harvestspirits.com

Les très populaires Hudson Valley Distillers, à Clermont, produisent également trois brandys très différents les uns des autres, dont un « moonshine » de pommes, embouteillé rapidement après la distillation, un peu comme les whiskeys plus ou moins légaux qu’on trouve encore parfois dans les États du sud des États-Unis. La salle de dégustation est très conviviale et l’accueil, à l’avenant.

hudsonvalleydistillers.com

Du reste, plusieurs producteurs sont si petits qu’ils n’ont pas de salle de dégustation. Il faut donc les demander dans les pubs et restaurants de la région, souvent fiers d’offrir des produits locaux, ou encore s’arrêter chez l’un des cavistes des environs, comme Copake Wine Works, dans un charmant petit village qui vaut le détour. On s’y fait alors certainement un plaisir de parler des excellents cidres, bières et vins produits dans la région. Mais ça, c’est une autre histoire…

copakewineworks.com

Le Brooklyn du Nord

Pour explorer la vallée de l’Hudson, ses distilleries et ses autres richesses naturelles, culturelles ou historiques, Hudson forme un excellent point de chute. Cette petite ville pimpante est si branchée qu’on la surnomme parfois la Brooklyn du Nord.

Perchée au-dessus du fleuve Hudson, elle compte plusieurs auberges qui vont du sympathique (le St. Charles Hotel, simple mais bien rénové : stcharleshotel.com) au charmant (The Inn at Ca’Mea, avec chambres spacieuses dans trois grandes maisons historiques, en plus d’un très bon resto : innatcamea.com), en passant par le luxueux et le patrimonial (dont le Mount Merino Manor, l’un des nombreux manoirs centenaires construits par de richissimes New-Yorkais : mountmerinomanor.com).

Côté bouffe, l’une des meilleures tables gastronomiques d’Hudson demeure le Swoon Kitchenbar, avec sa cuisine du marché créative (swoonkitchenbar.com), tandis que le Grazin’ (grazinburger.com) propose burgers de luxe et petits déjeuners costauds et locavores. Pour du café, des pâtisseries ou une salade arrosée d’un bon cidre régional, préférez le Cafe Le Perche (cafeleperche.com).

Des antiquaires ainsi que plusieurs boutiques originales se trouvent également sur Warren Street, mais Hudson tient aussi lieu de refuge à Marina Abramović, l’une des reines de l’art performance mondial (mai-hudson.org). Quant à la Basilica Hudson, dirigée par Melissa Auf der Maur — Montréalaise d’origine et ex-bassiste des Smashing Pumpkins et de Hole —, on y offre des programmes étonnants toute l’année (basilicahudson.org). Enfin, pour prendre l’air et digérer tout ce qui précède, une petite marche sur le Rip Van Winkle Bridge offre une vue extraordinaire de la vallée et du fleuve.

Info : travelhudsonvalley.com/things-to-do/wine-spirit


Toujours à l’affût de nouveautés et de terroirs méconnus, Rémy Charest écrit sur le vin et la bouffe depuis une bonne vingtaine d’années. Au fil des ans, il a collaboré avec de nombreuses publications au Québec, au Canada et aux Etats-Unis ainsi qu’à la radio de Radio-Canada. On peut le suivre sur Instagram (@remycharest).

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram