Destinations: si vous avez aimé, vous aimerez...

Par Émilie Folie-Boivin
Mise à jour le 07 Août 2018

Destinations: si vous avez aimé, vous aimerez...

Belfast, Nantes, Leipzig, Anvers, Naxos… Autant de destinations moins courues qui gagnent à être connues, et qui plairont aux adeptes de Dublin, Paris, Berlin, Bruxelles et Santorin.

Vous avez aimé… Paris? Vous aimerez Nantes.

Sur la liste de vos destinations de rêve (sur laquelle vous avez déjà coché Paris), ajoutez tout de suite Nantes, une ville qui fait (littéralement) de ses rêves une réalité. Il y a 25 ans à peine, elle était déprimée au possible, mais elle est devenue un attirant terrain de jeu pour les arts visuels, la musique, l’architecture et les créateurs en tout genre.

Ses manèges sont aux antipodes des parcs d’attractions américains, gommeux comme de la barbe à papa : ici, la charpente des Machines de l’île et du flyé Carrousel des mondes marins est érigée à même l’imagination sans borne de l’être humain. Ce n’est pas tout : le design des immeubles à condos et celui des écoles est doublé d’œuvres d’art sonores et visuelles.

L’ancien chantier naval abandonné, qui attirait autrefois la racaille, est aujourd’hui un terreau de création tellement fertile que les gens qui le fuyaient il y a dix ans s’y ruent pour un bain d’art contemporain et un spectacle électro sous les effluves des grillades émanant du Hangar à bananes.

L’art et l’amélioration des transports alternatifs sont à la base de la transformation de Nantes : les affaires n’ont jamais été aussi bonnes depuis que les voitures sont interdites au centre-ville. Merci au vélo, au tram et aux bonnes vieilles chaussures! Une métamorphose si extrême que c’est un défi de savoir tout ce qu’il s’y passe, tellement ça bouge.

En cas de doute, on baisse les yeux et on se laisse guider par la ligne verte tracée au sol. Elle mène aux installations et projets culturels de la ville; une longue balade qui permet de constater que tout ce que la ville touche devient de l’art. Paris est peut-être la ville des amoureux, mais Nantes sait rendre ses visiteurs fous d’amour.

Crédit photo: nantes-tourisme.com

… Dublin? Vous apprécierez Belfast.

Pétillante et animée par le souffle de sa faune estudiantine (et les vapeurs de stout), Dublin est un incontournable de l’Irlande. Mais Belfast, sa voisine d’Irlande du Nord, a présentement le vent en poupe.

On a tendance à l’oublier, puisqu’il n’y a pas si longtemps qu’elle est sortie du violent épisode des Troubles — ce grand conflit entre protestants et catholiques, sur fond de ségrégation confessionnelle —, dont on peut toujours voir les cicatrices lors d’une visite en taxi noir, et ainsi découvrir l’histoire à travers 300 fresques, un peu partout dans la ville. Mais Belfast a les bras grands ouverts, prête à accueillir les voyageurs avec sa vibrante scène gastronomique, artistique et musicale.

Au premier coup d’œil, Belfast a l’air un peu maussade, une impression qui nous quitte une fois qu’on entre dans un pub (ça semble cliché, mais c’est la vérité!). Elle a toujours les pieds dans la gloire de son passé, dont les vestiges côtoient la modernité : c’est ici que fut construit l’insubmersible Titanic, dont l’ancien quai et le musée interactif voisinent les studios où on tourne Game of Thrones. Car l’impétueuse série-culte s’est installée au pays et profite de ses nombreux paysages pour camper son royaume. Et les lieux de création artistique viennent rappeler cette volonté qu’elle a de se sentir jeune à nouveau.

Belfast est aussi la porte d’entrée (ou d’arrivée) de la Causeway Coastal Route, l’un des plus jolis itinéraires panoramiques côtiers d’Europe. On peut s’arrêter au gré de ses envies pour une balade en forêt, manger des algues séchées ou voir les paysages surréels de sa sublime côte. Dans ta face, Dublin.

Crédit photo: Belfast

À lire aussi: 10 îles méconnues d’Europe


… Santorin? Vous flancherez pour Naxos.

Même si la horde de touristes qui débarquent au port chaque jour n’arrivera jamais à éclipser la spectaculaire beauté de Santorin, il est fort possible qu’on ait envie d’être ailleurs, à la fin d’une journée passée à jouer du coude. Et c’est à Naxos que les voyageurs viennent se reposer de toute cette agitation.

Moins fréquentée, la plus grande île de la trentaine de Cyclades est considérée comme la « vraie île ». Elle a tout pour elle : elle est la plus grande, la plus verdoyante, la moins rocailleuse et elle sait combler (presque) tous les appétits. Des plages secrètes et intimes, des endroits où entreprendre une randonnée (vaut mieux éviter les cuisants mois d’été au risque de griller comme de la viande à giros) et une cuisine pratiquement 100 % locale. Naxos est ainsi la seule île à pratiquer une agriculture durable avec ses pommes de terres réputées, ses raisins, ses figues, ses fromages, ses viandes et son huile d’olive.

On peut aussi y voir de jolis exemples d’architecture médiévale, boire des cocktails à base de liqueur artisanale (l’agrumé kitron), faire de la plongée sous-marine à l’un des plus beaux sites de la Grèce, emprunter un labyrinthe de rues immaculées et rencontrer des habitants serviables et généreux. Bref, on y passe la semaine sans jamais s’ennuyer et, surtout, sans vraiment se ruiner.

Crédit photo: Naxos

… Berlin? Vous prendrez le train pour Lepzig.

Le coût de la vie moins élevé qu’ailleurs en Europe et les vols à bas tarifs ont alimenté la popularité de la festive Berlin. Alors, évidemment, lorsque la capitale allemande a perdu de sa spontanéité au profit de plaisirs plus manufacturés, c’est Leipzig qui a repris le flambeau, et qui attire aujourd’hui créatifs et universitaires.

Ces dernières années, cette ville a prouvé qu’il y a de l’espoir pour les anciens fleurons de l’industrie automobile en faillite. Polluée et désolée il n’y a pas si longtemps, cette ville d’un demi-million d’habitants se démarque aujourd’hui par la place qu’elle accorde à la culture.

C’est aussi dans le lieu d’origine de Jean-Sébastien Bach que le plus innovant en musique techno et house est créé, de nos jours. Les parcs et les canaux côtoient les immeubles à l’abandon, il y a toujours un spectacle live où s’arrêter, et les bonnes tables sont à prix doux. Véritable laboratoire d’exploration artistique, on s’y arrête sans hésiter… surtout qu’elle est à une toute petite heure en train de la grande Berlin.

Crédit photo: Leipzig

… Bruxelles? Vous serez retourné par Anvers.

En tant que plaque tournante de nombreuses organisations nationales, et vu son statut de capitale de l’Europe, Bruxelles a un petit côté sérieux et « fonfon » qui rend Anvers, surnommée « capitale du cool », une option fort attirante pour le voyageur qui souhaite dénouer sa cravate.

Dès la sortie de la gare — classée comme l’une des plus belles du monde —, la ville flamande fait bonne impression. Véritable carte de mode, elle forme un carrefour important des plus grands créateurs qui l’ont mise sur la carte. En constante ébullition créative, les fashionistas, artistes, amateurs de design et étudiants s’y ruent pour sa scène d’avant-garde, comme des mouches devant la lumière.

Brocantes, boutiques-concepts extravagantes, galeries d’art, architecture éclatée : le contemporain côtoie audacieusement l’ancien, dans cette ville industrielle ouverte sur la mer. Évidemment, on est assuré de très bien se régaler et de festoyer grâce à une vie nocturne dégourdie.

Pour éviter de se ruiner en guenilles et de payer les frais pour un excès de bagages, on s’arrête aussi contempler la Grande Place, qui a des airs de famille avec celle de Bruxelles, et où on flâne à l’Eilandje, un populaire quartier portuaire. Les mains — et la carte de crédit — dans les poches.

Crédit photo: Anvers

À lire aussi: TOP 10 des plus jolis petits villages européens

Commentaires

2 thoughts on “Destinations: si vous avez aimé, vous aimerez…

    1. Merci madame Renaud d’être de l’aventure d’Évasion! En espérant que la nouvelle programmation d’automne continue de vous inspirer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

2 thoughts on “Destinations: si vous avez aimé, vous aimerez…

    1. Merci madame Renaud d’être de l’aventure d’Évasion! En espérant que la nouvelle programmation d’automne continue de vous inspirer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram