Google PlaNet : le pouvoir de la géolocalisation

Par Béatrice St-Cyr-Leroux
Mise à jour le 20 Sep 2017

Google PlaNet : le pouvoir de la géolocalisation

Ça vous est déjà arrivé de regarder d’anciennes photos de voyage et de ne plus vous rappeler où elles ont été prises? Si oui, Google sera bientôt en mesure de vous donner un coup de main!

PlaNetGoo

Le géant Google travaille actuellement sur un nouvel algorithme qui sera capable de savoir où un cliché a été pris n’importe où dans le monde, simplement en analysant les détails qui s’y trouvent.

Baptisée « PlaNet », cette nouvelle technologie ira bien plus loin que de simplement reconnaître des monuments connus sur une image, puisqu’elle devrait être capable d’analyser une photo sans aucun point de repère évident.

Cette prouesse technologique est possible grâce à un processus apparemment simple. Les chercheurs ont tout d’abord divisé le monde en 26 000 petits carrés de différentes tailles (en fonction du nombre de photos prises dans ces régions). Puis, ces carrés ont été placés sur les endroits du monde les plus susceptibles d’être photographiés.

PlaNet1

Ensuite, grâce à une base de données de plus de 125 millions de photos géolocalisées (provenant notamment de Flickr), les chercheurs ont à la fois éduqué et testé leur programme informatique.

Pour mettre à l’épreuve l’efficacité de PlaNet, les chercheurs ont comparer sa précision avec celle des humains. Pour ce faire, ils ont opposé l’algorithme à dix grands voyageurs lors d’une partie de GeoGuessr (un jeu dans lequel les internautes doivent deviner d’où proviennent diverses images). Des 50 manches jouées, PlaNet en a gagné 28, ce qui est plutôt impressionnant considérant qu’il devait rivaliser seul contre dix adversaires unis.

Selon Google, PlaNet aura été capable de reconnaître avec précision le continent pour 48% des images proposées, 28.4% pour le pays, 10.1% pour la ville et 3.6% pour la rue exacte! Si ça paraît peu, sachez que la marge d’erreur moyenne de PlaNet était de 1 131 kilomètres, alors que celle des humains était de 2 320 kilomètres, voulant dire que PlaNet est deux fois plus précis que le cerveau humain moyen.

Bien sûr, le programme fait déjà preuve de quelques limites puisque sa base de données provient essentiellement d’Internet, donc que des endroits plus reculés et rarement photographiés risquent de ne pas être localisés avec autant de précision. Toutefois, Google a mentionné que l’algorithme serait prochainement amélioré grâce à des images satellites.

Finalement, cet outil devrait ne nécessiter que 380 Mo de mémoire RAM, ce qui en fera un service qui pourra être utilisé sur un téléphone intelligent!


Source : Daily Star

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram