Le cuisinier rebelle prend l'air en Suisse!

Par Viago
Mise à jour le 20 Sep 2017

Le cuisinier rebelle prend l'air en Suisse!

En quête d’inspiration, Antoine Sicotte a fait ses valises à la découverte de nouvelles saveurs en Suisse !

Le rocker et cuisinier excentrique nous confie ses anecdotes de voyage, ses coups de cœur suisses, ses conseils voyages ainsi que ses plaisirs coupables gastronomiques !

 

Afin de rassembler toutes tes passions, décris-nous la Suisse en trois mots (une chanson, un repas et un mot de ton choix).

La chanson, n’importe laquelle du groupe The Two, que j’ai eu la chance de rencontrer à Montreuil ; le repas, assurément un carré d’agneau ; le mot, je choisirais éclectique.

 

Pourquoi avoir décidé de parcourir la Suisse pour cette nouvelle saison ?

Ma femme a eu la chance d’y aller, il y a quelques années, et elle m’en a tellement parlé en bien… Et c’était déjà une région qui m’inspirait par ses différents panoramas connus, soit les Alpes et toute la culture du terroir que cela implique. La Suisse me trottait donc en tête depuis quelque temps déjà ! De plus, c’est un pays surprenant, car il y a plusieurs différentes facettes, toutes sortes de mélanges, que ce soit avec la musique grâce au Festival de Jazz de Montreuil, le clash avec la ville universitaire de Genève et les fermes d’élevage et les vignobles des montagnes !

 

Quels sont les incontournables si l’on pose le pied dans le pays ?

Il y en a plusieurs, vraiment, c’est d’ailleurs ça qui est intéressant ! Les gens ont tendance à ne voir qu’un seul côté, soit la culture chocolatière ainsi que les vins et les fromages. Cependant, la Suisse est véritablement une destination versatile ! D’abord, il y a Genève, qui est une ville très jeune, très dynamique et en pleine transformation. Ça bouge beaucoup et il faut absolument y manger de la viande séchée du Valais, qui fait la réputation de la Suisse ! Puis ensuite, on arrive dans les montagnes et c’est un autre monde complètement ! Les paysages sont hallucinants et il s’est développé une culture du terroir où le veau (visitez un élevage d’alpagas), le fromage, le vin (allez faire un tour au vignoble le Gammare) et, bien sur, le chocolat, sont exploités à leur meilleur ! Il faut donc s’arrêter dans la grande ville puis filer vers les Alpes et miser sur la thématique gastronomique. La Suisse est réellement un pays à découvrir par les saveurs !

 

Quel a été le plus beau moment de ton voyage en Suisse ?

Définitivement lorsque je suis allé faire du parapente dans les Alpes ! C’était l’une des expériences les plus exaltantes de toute ma vie ! C’était tellement unique de voler comme ça au dessus des montagnes… Il y avait quelque chose de transcendant même !

 

Y a-t-il une rencontre suisse qui t’a marquée plus que les autres ?

Paul, le producteur de moutons noirs que j’ai eu la chance de rencontrer dans les premiers épisodes de la série. C’est un être passionné, il a une relation unique avec ses bêtes, il les traite avec un grand respect. Il a une petite auberge, où les aliments proviennent de sa ferme et le Valais qu’il cuisine est à se jeter par terre !

 

Tu as souvent confié être constamment inspiré par les régions où tu voyages, la musique que tu découvres ainsi que les gens que tu rencontres. Ces temps-ci, d’où puises-tu tes inspirations pour tes recettes et ta musique ?

En ce moment, ma famille occupe toute la place ! Il y a un nouveau-né chez moi qui me tient bien occupé ! Je recherche donc des choses intéressantes pour le bien de ma vie familiale, vite fait, bien fait !

 

Toi qui voyages beaucoup, quelles sont tes astuces afin de découvrir la gastronomie locale d’un pays (pour trouver les véritables restaurants locaux, acheter les bons aliments de la saison, etc.) ?

La chose la plus importante est de parler à des locaux, de parler aux gens hors du circuit touristique. Ils pourront facilement vous conseiller de véritables restaurants locaux qui ne sont pas des pièges à touristes dispendieux ! Plus personnellement, une des premières choses que je visite à mon arrivée dans un nouveau pays est le marché local ! C’est la meilleure façon de rencontrer des gens, de voir les produits que les gens consomment, ceux qui sont populaires, les spécialités ainsi que les produits du terroir !

 

Quelles destinations recommandes-tu aux amateurs de gastronomie qui désirent faire un voyage selon cette thématique ?

Ça, c’est une question difficile, car il y en a tellement qui offrent de belles opportunités de voyage thématique gastronomique ! Mes coups de cœur, pour la diversité qu’ils offrent, seraient l’Argentine et l’Irlande. C’est également deux pays où la musique est très vivante, alors pour moi, c’est évidemment un plus ! Également, je reviens tout juste du Texas où j’ai été agréablement surpris par tout ce qui était offert au niveau de la gastronomie et des activités.

 

Où as-tu envie de t’envoler en 2016 ?

Encore une fois, il y a beaucoup trop de choix! Je dirais le Maroc ou la Grèce, pour leur culture culinaire différente à tout ce qu’il y a ailleurs.

 

Toi qui es un autodidacte, tu as expérimenté beaucoup de choses dans ta cuisine. Quel est ton plus grand fail culinaire ?

Il faut dire que ça nous arrive à tous, des échecs et des erreurs, et c’est essentiel car cela fait partie de n’importe quel processus de création. Dans mon cas, je me souviens d’une fois où je cuisinais un gigot d’agneau dans un plat Pyrex. Au milieu de la cuisson, je devais ajouter une sauce. Naturellement, au contact de ce liquide froid, le plat a éclaté et le gigot d’agneau s’est retrouvé au fond du four !

 

La bouffe réconfort atteint son sommet de popularité dans la saison hivernale. Toi, quel est ton «comfort food» par excellence ?

Mon premier amour est la cuisine italienne, celle que mon père m’a enseignée lorsque j’étais petit. Les pâtes ont toujours été mon plat de retour aux sources. Rien de plus rassembleur qu’un gros bol de pâtes fait maison au milieu de la table où tout le monde peut se servir !

 

Ne manquez pas la nouvelle saison du Cuisinier rebelle prend l’air dès le jeudi 4 février à 22h00 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram