Le voyage selon Paulo Coelho

Par Béatrice St-Cyr-Leroux
Mise à jour le 04 Fév 2019

Le voyage selon Paulo Coelho

Grand romancier brésilien, Paulo Coelho est devenu célèbre notamment grâce à son roman L’Alchimiste, un conte philosophique dans lequel le personnage entreprend un vaste voyage initiatique. Abordant à répétition les thèmes du destin, des rêves et du sens de la vie, Coelho accorde une grande place au voyage dans ces récits. Voici quelques conseils de voyage de celui qui se considère comme un pèlerin dans l’âme!

PauloCoelho

Éviter les musées

Si ce conseil peut vous paraître absurde, Coelho nous assure qu’il est bien plus intéressant de découvrir le présent d’une nouvelle ville que de s’enfermer dans son passé. Bien sûr, les musées sont importants, mais ils demandent temps et objectivité : vous devez savoir ce que vous souhaitez y voir, autrement vous quitterez en ayant le sentiment d’avoir appris des choses fondamentales, mais sans vraiment vous rappeler quoi.

Flâner dans les bars

Aux yeux de Coelho, ce sont les bars et non les musées qui révèlent la véritable identité d’une ville. Soyez avertis qu’on ne parle pas ici de discothèques ni de clubs, mais bien des endroits où vont les gens normaux pour prendre un verre et jaser de tout et de rien. Achetez-vous un journal, observez les allées et venues des gens et si jamais on vous aborde ne déclinez jamais une conversation!

Être ouvert

Le meilleur des guides est celui qui habite la ville, connaît tout d’elle, en est fier et ne travaille pas pour une quelconque agence de voyages. Sortez dans la rue, abordez le premier venu qui voudra bien vous renseigner et à la fin de la journée vous aurez un nouvel ami!

Voyager seul

C’est plus difficile, mais, aux yeux de Coelho, c’est la seule façon de vraiment laisser son pays derrière soi, contrairement aux voyages de groupe.


À lire aussi: Voyager, ça rend heureux!


Ne pas comparer

Ne comparez rien : ni les prix, le degré d’hygiène, la qualité de la vie, les moyens de transport. Vous ne voyagez pas pour montrer aux autres que vous avez une meilleure vie, vous voyagez pour savoir comment vivent les autres.

Comprendre que tous nous comprennent

Même si vous ne parlez pas la langue locale, n’ayez pas peur. Coelho nous rappelle qu’il a voyagé dans plusieurs pays du monde sans connaître la langue et a pourtant reçu aide, support, conseils et s’est même fait des copines! N’ayez pas peur de sortir le soir dans la crainte de ne jamais retrouver votre chemin. Amenez la carte de votre hôtel avec vous et il vous suffira de la montrer à un chauffeur de taxi en temps et lieux!

Ne pas trop acheter

Dépenser votre argent sur des choses que vous n’aurez pas besoin de transporter : des billets pour une pièce, des repas au restaurant, des excursions. De toute façon, avec Internet, vous pourrez tout acheter en ligne à votre retour!

Ne pas essayer de tout voir en un mois

Coelho rappelle qu’il vaut mieux rester dans une ville quatre, cinq jours que de faire quatre, cinq villes en une semaine. Selon l’auteur, une ville c’est comme une femme : elle prend du temps avant de se révéler complètement.

Un voyage c’est une aventure

Le romancier Henry Miller disait qu’il valait mieux visiter une église déserte et inconnue qu’aller à Rome et se sentir obligé de visiter la chapelle Sixtine en compagnie des 200 000 autres visiteurs. Bien sûr, allez à la chapelle Sixtine, mais flânez aussi dans les rues adjacentes, explorez les ruelles et partez à la recherche de quelque chose que vous ne connaissez pas encore, mais qu’une fois trouvé, changera votre vie.

Source : Paolo Coelho Blog


À lire aussi: Les bienfaits scientifiques du voyage

Commentaires

One thought on “Le voyage selon Paulo Coelho

  1. Une belle réflexion, ça ne m’étonne pas venant de Paulo Coelho. De plus, ses conseils sont presque tous utiles pour économiser un peu de sous et découvrir pas mal de chose. Merci pour le partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

One thought on “Le voyage selon Paulo Coelho

  1. Une belle réflexion, ça ne m’étonne pas venant de Paulo Coelho. De plus, ses conseils sont presque tous utiles pour économiser un peu de sous et découvrir pas mal de chose. Merci pour le partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram