Nashville expliquée à P.K.

Par Hélène Clément
Mise à jour le 20 Sep 2017

Nashville expliquée à P.K.

Cinq résidents de Nashville – dont une Québécoise œuvrant avec les Predators – nous parlent de leur ville et de ce qui devrait plaire – ou pas – à quiconque s’y rendra. À commencer par P. K. Témoignages.

Mary Skinner

[Relationniste, Tennessee State Museum]

« Après New York et Los Angeles, Nashville est désormais la ville la plus créative des États-Unis, selon moi. La musique y résonne partout : dans les bars, les parcs, les restos, les rues. Culturellement, elle est aussi très diversifiée: elle abrite notamment la plus grande communauté kurde des États-Unis (13 000 personnes), qu’on appelle Little Kurdistan. La ville compte aussi plusieurs pistes cyclables et bon nombre de parcs – certains menacés par le développement immobilier – et le parc national des Great Smoky Mountains n’est qu’à 300 km. »

Mes adresses

  1. The Loveless Cafe, où on offre des spécialités du Sud comme le poulet frit aux pêches et les côtes de bœuf au melon d’eau. lovelesscafe.com
  2. The Station Inn, emblématique de Nashville, idéal pour aller entendre des musiciens de bluegrass, folk, roots, country et rock. stationinn.com
  3. Le Tennessee State Museum, pour l’histoire, la culture, les gens, l’art, l’artisanat. tnmuseum.org

Justin B. Bradford

[Animateur de radio, auteur d’un livre sur les Predators et gestionnaire de communauté pour l’orchestre symphonique de Nashville]

« Nashville est une ville d’art et de musique en tous genres, avec une énergie peu commune: pas pour rien qu’on la surnomme Music City. Son côté multiculturel est aussi assez unique pour une ville du Sud, avec ses communautés irlandaise, grecque, mexicaine, sud-américaine. Elle est aussi en pleine croissance : les grues poussent partout et en 2030, nous devrions être 2,5 millions d’habitants. Quant à P. K., son côté flamboyant, sa belle personnalité, son énergie débordante et sa grande générosité sont à l’image des Nashvillois; il devrait donc se sentir bien vite chez lui! »

Mes adresses 

  1. Schermerhorn Symphony Center, pour sa superbe architecture, amalgame du Concertgebouw d’Amsterdam, du Musikverein de Vienne, de la Philharmonie de Berlin, de la Tonhalle de Zürich et du Palau de la Musica Catalana, de L’acoustique y est phénoménale. nashvillesymphony.org
  2. Le Love Circle, une route qui grimpe au-dessus de Nashville et offre une vue exceptionnelle sur la ville. On voit même les tempêtes arriver!
  3. Martin’s Bar-B-Que Joint, pour une pure cuisine du Sud et des grillades martinsbbqjoint.com
Schermerhorn
Crédit : Ryan Kaldari

Michèle Benoit

[Expatriée québécoise et chiropraticienne – notamment pour les Predators]

« Nashville évolue vite. À mon arrivée il y a 15 ans, il y avait des fermes équestres partout et on avait tout vu en deux jours. La ville s’est modernisée et attire maintenant les grandes entreprises, les artistes, les sportifs et les jeunes familles. De nos jours, il y a tant à y faire qu’on peut y passer une semaine sans s’ennuyer : musique, distilleries, hôtels charmants, jolis quartiers historiques (comme Germantown) ou pas (East Nashville, The Gulch…). Certains donnent même l’impression qu’on est à Beverly Hills, sauf qu’ici, les gens riches et les vedettes sont simples et accessibles. De fortes sommes ont été investies pour les résidents et pour attirer les étrangers, comme en témoigne le Gaylord Opryland Resort & Convention Center, un hôtel avec des cascades et des petits ponts intérieurs, sous une vaste verrière.

Côté bouffe,  on encourage énormément les petits fermiers des environs, avec plusieurs restos inscrits au mouvement « Farm-to-Table ». Il y a d’ailleurs peu de restos de grandes chaînes, à Nashville. Cela dit, la ville garde un côté un tantinet conservateur et religieux – nous sommes ici en plein cœur de la Bible Belt. Mais on apprend à comprendre et à vivre avec la collectivité, et tout compte fait, je ne déteste pas voir mes enfants grandir dans le respect des valeurs traditionnelles; à l’image des gens d’ici, ils sont devenus polis et gentils. »

Mes adresses

  1. Lockeland Table, pour une excellente cuisine de Sud et de très bons cocktails servis sur un joli patio. lockelandtable.com
  2. Olive & St.Clair Chocolate Co., une excellente chocolaterie bio où on fait vieillir le cacao dans des barils de Bourbon. oliveandsinclair.com
  3. Café Margot, pour une cuisine française mâtinée d’influences du Sud, dans un édifice qui date de 1930. margotcafe.com
davidbraudphotography-O&S-13
Crédit : Olive & St.Clair Chocolate Co.

Anne Brown

[Galeriste et éditrice à The Arts Company theartscompany.com]

« En 1996, nous étions la seule galerie d’art de la 5th Avenue, au centre-ville. La rue était désertique. Dix ans plus tard, nous sommes entourés d’une vingtaine de petites galeries. Nashville bouge vite : on peut s’y impliquer et faire toute la différence, au cœur d’un centre-ville où arts, musique, musées, édifices gouvernementaux et sites sportifs se trouvent à distance de marche les uns des autres, ou accessibles après un court trajet de bus gratuit. C’est aussi un endroit accueillant où on peut habiter une maison en bois rond en plein centre-ville. Une ville prospère, riche d’histoire et de musique, avec un fort côté artistique et culturel doublé d’un style de vie décontracté. S’y mélangent harmonieusement la culture honky tonk, le hockey et les lieux de divertissement… »

Mes adresses

  1. Le Oak Bar de l’hôtel Hermitage, pour la bonne table et pour les toilettes pour hommes (ouvertes aussi aux femmes), dont le style art déco est unique : carreaux de verre noir et vert, sol en granito et meubles vert lime. Top! thehermitagehotel.com
  2. Robert’s Western Wear, excellente musique, bottes de cowboy vendues sur place et sandwiches au baloney. robertswesternworld.com
  3. The Frist – Center for the Visual Art, voisin d’une ancienne gare des années 1900 transformée en hôtel, on y promeut l’art sous toutes ses formes. fristcenter.org
DCIM110MEDIADJI_0017.JPG
Crédit : The Frist

Maneet Chauhan

[Chef et copropriétaire du restaurant Chauhan Ale & Masala House chauhannashville.com]

« Ce que j’aime le plus de Nashville, c’est l’hospitalité du Sud, enracinée dans l’ADN des Nashvillois, mais aussi le désir de ces derniers de perpétuer les traditions tout en se modernisant. J’aime aussi la convivialité des gens, la puissante vitalité sociale et l’énergie tentaculaire de cette ville, mais aussi la quantité incroyable d’endroits pour savourer une cuisine diversifiée et émoustillante. »

Mes adresses

  1. Mantra Artisan Ale, une brasserie artisanale que j’ai cofondée et où l’on sert des bières au safran, à la cardamome, à la coriandre et aux pelures d’oranges amères, ainsi que des bières vieillies en fût de bois. mantrabrewing.com
  2. Etch, un excellent resto où la proprio, Deb Paquette, a été la première femme à devenir chef exécutif au Tennessee. etchrestaurant.com
  3. Hattie B’s, pour déguster la grande spécialité de Nashville, le poulet frit, préparé ici dans sa forme la plus traditionnelle. Excellent! hattieb.com


Rendez-vous sur espaces.ca/editions-numeriques pour lire cet article en version numérique et en découvrir plusieurs autres!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram