Petit guide de la « staycation »

Par Béatrice St-Cyr-Leroux
Mise à jour le 08 Juin 2018

Petit guide de la « staycation »

Avec les vacances qui s’annoncent, plusieurs Québécois en profiteront pour s’expatrier et découvrir le monde. Par contre, d’autres ont décidé de rester à la maison et de profiter de leur ville et de leur région. Zoom sur le phénomène de la staycation!

Staycation

Né lors de la crise financière de 2007 aux États-Unis, le terme « staycation » est un mot-valise issu du verbe « stay » (rester) et du nom « vacation » (vacances). Donc, il désigne tout simplement le fait de rester à la maison lors de ses congés estivaux.

Les avantages

Il est évident que le point fort numéro un de la staycation, c’est l’économie d’argent. En effet, non seulement on réduit ses coûts en billets d’avion et en hébergement, mais on s’évite également les pertes de sous lors d’échange de devises.

Outre l’aspect économique, la staycation permet de découvrir plus en profondeur sa région et d’ainsi prendre le temps de faire des activités auxquelles on ne s’adonne pas le reste de l’année, faute de motivation et/ou de curiosité. Donc, si la majeure partie des « staycationers » ne partent pas pour des raisons de budget, certains le font également pour profiter des merveilles qui se trouvent à deux pas et qu’il leur arrive de négliger. Le concept sous-tend donc que pour être dépaysé il n’est pas nécessaire de partir loin.

Finalement, la staycation peut être très alléchante pour les touristes soucieux de réduire leur impact sur l’environnement, puisque les émissions de gaz à effet de serre en sont diminuées. En effet, un avion dégage l’équivalent de 360 grammes de CO2 par personne et par kilomètre, alors qu’il en est quatre fois moins pour le bus et 35 fois mois pour le train.

Comment s’y prendre

Afin de réussir ses vacances à la maison, une règle d’or s’impose : il faut complètement laisser le travail au bureau. Même si vous n’êtes pas au fin fond de la jungle amazonienne, il faut que vous (et votre employeur) compreniez que vos dossiers, votre portable et vos collègues sont loin. En effet, le fait de rester dans son environnement habituel peut inciter le vacancier à ne pas totalement s’abandonner au repos, alors qu’il s’agit pourtant de la seule façon d’avoir des vacances satisfaisantes!

Ainsi, assurez-vous de faire une coupure nette avec le travail, de planifier d’avance votre absence et de déléguer les dossiers, s’il le faut. Pas question de répondre aux courriels de ses collègues qui vous posent des questions puisqu’ils savent que n’êtes pas bien loin!


À lire aussi: 7 idées d’activités pour affronter la canicule


Quelques idées

Si on veut profiter au maximum de ses congés, il faut rendre le séjour intéressant, même si on reste à la maison. Pour ce faire, il convient de se planifier quelques activités et d’embrasser l’été et sa douce température! Voici quelques suggestions :

Passer du temps avec ses proches

Le quotidien est souvent effréné et nous avons rarement le temps de voir les amis et les membres de la famille qui n’habitent pas notre ville. La staycation est le moment idéal pour aller leur rendre visite (et découvrir leur petit coin de pays) ou pour les inviter à la maison. Reprenez contact avec une ancienne amie du secondaire qui vous manque ou allez visiter votre marraine que vous aimiez tant quand vous étiez jeune! Pas besoin d’être à Bali pour avoir du plaisir quand on est avec ceux qu’on aime!

Sortir

Puisque vous économiserez sur l’hébergement et les transports, prenez cet argent et investissez-le dans les activités! Allez manger dans des restaurants qui sont peut-être plus chers qu’à l’habitude, mais qui vous font envie depuis longtemps, sortez voir un spectacle en plein air, faites-vous dorloter au spa, bref gâtez-vous!

Faire du sport

Quand la routine nous tient il est parfois bien difficile d’intégrer l’activité physique à nos horaires de ministre. Profitez donc de votre temps libre et (re)mettez-vous en forme! Allez courir au parc, faire du vélo, nager à la piscine, prendre de grandes marches, monter une montagne ou initiez-vous à un nouveau sport comme le Stand Up Paddle, le yoga extérieur, le volley-ball de plage ou l’Ultimate Frisbee!

Organiser un souper ou une soirée

Si vous aimez cuisiner, pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable et popoter un bon grand repas pour vos amis ou votre famille? Faites un barbecue ou même un brunch, réunissez vos proches et le tour est joué! Si la cuisine est moins votre tasse de thé, organisez un repas de type « potluck » où chacun apportera un plat et où la diversité ne sera que décuplée!

Vivre sa ville

Si vous habitez dans une grande ville comme Montréal ou Québec, sachez que l’été est le moment de l’année où les activités culturelles éclosent, que ce soit des plages éphémères, des concerts, des projections de films en plein air, des festivals de musique intra-muros, des food-trucks. Restez à l’affût!

Ne rien faire du tout

Vous êtes en congé, alors vous pouvez très bien décider de vous coucher et de vous lever tard, de prendre le temps de déjeuner au soleil sur la terrasse (ou même au lit!), de rattraper vos séries télé, de passer la journée en pyjama, de lire ce livre qui traîne sur votre table de chevet depuis 2008…bref on ne culpabilise pas et on change le mal de place du métro-boulot-dodo!

C’est les vacances après tout!


À lire aussi: Découvrir le Québec au fil de l’eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram