Sages paroles: les 23 leçons de vie d'Anthony Bourdain

Par Rachel Fleury
Mise à jour le 12 Juin 2018

Sages paroles: les 23 leçons de vie d'Anthony Bourdain

Peu de gens dans le monde peuvent se targuer d’avoir mené une existence de globe-trotter remplie d’aventures comme celle du chef et animateur de télévision Anthony Bourdain. Le personnage peut d’ailleurs nous apprendre une chose ou deux sur la vie, les voyages et la gastronomie…

  1. « Les compétences, ça s’apprend. Le caractère, on l’a ou on ne l’a pas. »
  2. « Si tu as 22 ans, que tu es physiquement en forme, et que tu as un désir insatiable d’apprendre et de devenir une meilleure personne, je t’exhorte de voyager – le plus loin et le plus souvent possible. Dors sur le sol s’il le faut. Découvre comment les autres vivent, cuisinent et mangent. Apprends d’eux – partout où tu vas. »
  3. « Ne mens pas; tu as fait une erreur. Admets-le et passe à autre chose. Assure-toi seulement de ne plus faire la même erreur. Jamais. »
  4. « Y a-t-il une chose qui soit plus aimable et délicieuse que de préparer des crêpes à quelqu’un qu’on aime pour le déjeuner? »
  5. « Le voyage change la personne que tu es. À mesure que tu avances dans cette vie et dans ce monde, tu changes certains détails, tu laisses une trace derrière, même infime. Et en retour, la vie – et le voyage – laisse une empreinte sur toi. La plupart du temps, ces marques – sur ton corps et dans ton cœur – sont belles. Souvent aussi, hélas, elles font mal. »
  6. « On apprend beaucoup de quelqu’un en partageant un repas ensemble. »
  7. « Ton corps n’est pas un temple sacré, mais un parc d’amusement. Profite de la balade! »
  8. « Peut-être est-ce assez éclairant de savoir qu’il n’existe pas lieu de repos final de l’esprit; aucun moment de clarté béate. Peut-être que la sagesse… c’est de réaliser à quel point je suis petit et ignorant et qu’il me reste encore un long chemin à parcourir. »
  9. « Je n’ai pas à être en accord avec toi pour t’aimer ou te respecter. »
  10. « La bonne bouffe est souvent – en fait, la plupart du temps – la nourriture la plus simple. »
  11. « Nous savons, par exemple, qu’il y a un lien direct, inversement proportionnel, entre la fréquence des repas pris en famille et les problèmes sociaux. Pour le dire franchement, les membres de familles qui mangent ensemble régulièrement sont statistiquement moins enclins à consommer de l’alcool, de la drogue, de donner naissance à des bébés mal en point ou de faire des films pornos. Si le petit Timmy avait eu plus de pain de viande faite maison à manger, peut-être ne se serait-il pas transformé en meurtrier plus tard… »
  12. « Ouvre ton esprit, lève-toi de ton sofa et fonce! »
  13. « La chance n’est pas un plan d’affaires. »
  14. « Il y a quelque chose de merveilleux au fait de boire de l’alcool en après-midi. Une pinte tiède, qu’on boit seul au bar – même dans un bar simili-irlandais. »
  15. « À la question « Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi? », ne donnez jamais la vraie raison, sauf si c’est pour une raison d’argent et d’ambition. »
  16. « Avoir une conscience est très rarement un bon moyen de faire évoluer sa carrière. »
  17. « Ta manière de préparer une omelette en dit long sur ton caractère. »
  18. « Le contexte et les souvenirs jouent un puissant rôle dans tous les vrais bons repas qu’une personne prendra dans sa vie. »
  19. « La bonne nourriture et les bons repas commencent par une prise de risques. »
  20. « Les professionnels sont en Russie, donc peu importe le nombre de shooters de Jell-O ou de Jagger que tu as pu ingurgiter en étant étudiant, peu importe si tu te crois un bon buveur, n’oublie jamais que les Russes – tous les Russes – continueront de boire bien après que tu t’es écroulé, complètement ivre, sous une table. »
  21. « Si tu regardes quelqu’un dans les yeux et que tu le traites de « gros caniche syphilitique inutile de merde », ça ne veut pas dire que tu ne l’aimes pas. Il peut s’agir – et c’est bien souvent le cas – d’une démonstration d’affection. »
  22. « Sans nouvelles idées, le succès peut s’affadir. »
  23. « Je pense que des compétences de base en cuisine sont une vertu, que l’habileté de se faire à manger soi-même et à ses amis doit être enseignée à chaque jeune comme un savoir-faire essentiel. Ça devrait être une connaissance vitale, comme s’essuyer le cul, traverser la rue par soi-même, ou être responsable avec l’argent. »

(Cet article a initialement été publié en anglais le 7 mai 2015 sur le site Airows)


À lire aussi: 10 incontournables à Montréal selon Anthony Bourdain

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram