Sur les routes mythiques du nord de l'Argentine

Par Rachel Fleury
Mise à jour le 01 Fév 2019

Sur les routes mythiques du nord de l'Argentine

Les routes du nord de l’Argentine sont le meilleur moyen de découvrir les paysages à couper le souffle qui font la renommée du pays. Du nord au sud, d’est en ouest, route des vins ou route parfaitement rectiligne; tous les goûts sont dans la nature et il y en a pour tous les goûts en Argentine!

La Ruta 40

La Ruta 40 est la plus longue du pays ; elle le traverse du nord au sud, de la frontière bolivienne jusqu’à l’extrême sud de la Patagonie. Véritable route mythique – un peu comme la route 66 en Californie – la Ruta 40 suit la Cordillère des Andes en traversant pas moins de 20 parcs nationaux et 18 cours d’eau, en plus de relier 27 cols andins.

Ces 5000 km font passer le voyageur à travers des paysages variés, tous plus saisissants les uns que les autres: des montagnes multicolores aux vallées désertiques, en passant par les abords de lacs de montagne, la route 40 émerveille. Dans le nord du pays, la portion de la route comprise entre Cafayate et Cachi est aussi appelée La route des vins et est particulièrement agréable à parcourir lentement, en faisant quelques arrêts découverte et dégustation.

Le kilomètre zéro de la route est situé à l’extrémité sud, au cap Virgenes, là où l’océan Atlantique avale les derniers îlots du continent américain, tout près du bout du monde.

Cachi, Argentine
La Ruta 40 à Cachi

 

Angastaco, Argentine
La Ruta 40 à Angastaco

 

La Ruta Nacional 68

La RN 68, longue de 183 km, relie les villes de Cafayate et de Salta dans le nord de l’Argentine. Elle traverse une région montagneuse atypique, un canyon appelé « la Quebrada de las Conchas », ou « Quebrada de Cafayate », où l’on observe des formations rocheuses toutes plus grandioses les unes que les autres. Sur plus de 50 kilomètres, on admire des beautés géologiques aux noms évocateurs : Los Castillos (les châteaux), Las Ventanas (les fenêtres), El Obelisco (l’obélisque), le volcan el Fraile (le volcan du moine), le volcan el Sapo (le crapaud), l’Anfiteatro (l’amphithéâtre) ou encore la Garganta del Diablo (gorge du diable).

Pour admirer ces sculptures naturelles de couleur ocre-rouge, nous vous conseillons vivement de louer une voiture plutôt que de faire le trajet en bus ; vous pourrez ainsi faire autant d’arrêts que vous le désirez pour prendre des photos et contempler tranquillement le paysage.

Garganta del Diablo
Garganta del Diablo, dans la Quebrada de las Conchas

 

Paysage de La Quebrada de las Conchas
Paysage de La Quebrada de las Conchas

 


À lire aussi: 7 paysages à couper le souffle en Argentine


Recta Tin Tin

Jadis un chemin préhispanique, la recta Tin Tin désigne désormais une portion de la route 33 qui traverse le Parc national Cardones, à l’est de la ville de Cachi. Ce qui fait sa renommée, c’est qu’elle est parfaitement rectiligne, s’étirant au-delà de l’horizon sur 18 kilomètres. Son nom vient de la petite rivière qui coule non loin, le río Tin Tin, qui se jette dans le río Calchaquí.

Le Parc national Cardones est situé dans une zone semi-aride où l’on a retrouvé des restes paléontologiques (principalement des œufs de dinosaures) ainsi que des peintures rupestres.

Recta Tin Tin, Argentine
Recta Tin Tin

La Ruta Nacional 9

La RN 9 unit Buenos Aires, la capitale, à la frontière de la Bolivie au nord et est considérée comme l’une des branches de la grande route panaméricaine. Elle passe par les trois villes les plus peuplées du pays, soit Buenos Aires, Rosario et Córdoba.

Mais cette route est vraiment magnifique surtout entre les villes de Salta et de Humahuaca. D’abord, entre Salta et San Salvador de Jujuy, la route 9 est aussi appelée « la cornisa » (la corniche), car elle zigzague à flanc de montagne et dans les bois. Cette partie du trajet est assez sportive ; mieux vaut être prudent, car les habitués y roulent assez vite.

Après San Salvador de Jujuy, on arrive bientôt à Purmamarca, un bien joli village, où vous pourrez admirer la montagne aux 7 couleurs. C’est également le début de la Quebrada de Humahuaca, un canyon au milieu de la cordillère. Après Purmamarca, on croise la très charmante ville de Tilcara, typique de l’Argentine du nord avec son ambiance calme et chaleureuse et sa gastronomie extraordinaire.

La route croise ensuite le village de Maimara et son cimetière coloré, puis le village d’Uquia et son église datant de 1691. Un arrêt dans cette église s’impose, ne serait-ce que pour voir le trésor inestimable qu’il protège : 9 tableaux d’archanges en habits militaires datant de la fin du 17e siècle.

Enfin, on arrive à Humahuaca, l’une des plus grandes villes de la région avec 11 300 habitants, d’où l’on part découvrir la montagne aux 14 couleurs, véritable ravissement pour les yeux !

Montagne aux 14 couleurs, Ruta nacional 9
Montagne aux 14 couleurs, Ruta nacional 9

 

Cimetière de Maimara, Argentine
Cimetière de Maimara

 

Église de Humahuaca, Argentine
Église de Humahuaca

 

Ce roadtrip est idéal pour les amoureux qui souhaitent vivre ensemble des moments d’émerveillement et de dépaysement. Quoi de mieux que d’admirer un coucher de soleil sur les montagnes colorées en dégustant un bon verre de vin argentin?


À voir aussi: les capsules de Guide & Bourlingueur en Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram