Une solution pour la monnaie étrangère encombrante

Par Béatrice St-Cyr-Leroux
Mise à jour le 13 Sep 2017

Une solution pour la monnaie étrangère encombrante

C’est le même rituel pour la plupart des voyageurs : revenir de voyage les poches pleines de pièces de monnaie provenant d’ailleurs et ne pas savoir quoi en faire en rentrant si ce n’est que de les entreposer ad vitam æternam dans un pot Mason poussiéreux. Pourtant, cet encombrement pourrait bientôt être révolu grâce à la « start-up » Coindrum!

Coindrum

Créée par l’irlandais Lukas Decker en 2012, Coindrum est une jeune entreprise qui cherche à rentabiliser les monnaies étrangères des voyageurs venus de partout sur la planète.

Grâce à des machines (qui ne sont pour l’instant installées qu’à l’aéroport de Dublin), Coindrum fonctionne de la façon suivante : un voyageur possède des sous en une devise qui ne lui servira plus. Il se rend donc à une des machines de l’aéroport et y insère les pièces. En échange, la machine lui redonne un coupon qu’il pourra ensuite utiliser dans les magasins participants de l’aéroport.

Ainsi, les devises qui auraient autrement pourri dans un fond de tiroir peuvent être réinvesties dans les divers produits qu’offrent les aéroports. Un service qui plait tant aux voyageurs qui se départissent de pièces encombrantes, qu’aux boutiques participantes qui ont un nouvel arrivage de clients.

Actuellement, l’idée a été essayée à Dublin où les passagers, visiblement ravis, ont déposé jusqu’à 300€ (467$)!

Il semble que le concept soit attirant autant pour les populations locales qui peuvent se vider les poches de leur monnaie, que pour les voyageurs qui ne veulent pas rentrer au pays, le porte-feuille alourdi.

Coindrum espère donc prochainement pouvoir s’étendre dans tous les grands aéroports internationaux du monde grâce aux 2 millions de dollars que l’entreprise a réussi à amasser dans son plus récent tour de financement.

Voici la vidéo promotionnelle de Coindrum :

Pour en savoir davantage, consultez le site de Coindrum!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram