Voler...sur le toit!

21 Déc 2015 par Béatrice St-Cyr-Leroux

Voler...sur le toit!

Un nouveau concept de la société Winspeed Technologies, une compagnie d’ingénierie aérospatiale, permettra aux passagers de voler dans une bulle de verre…sur le dessus de l’avion!

SkyDeck

Les ingénieurs derrière ce concept, nommé SkyDeck, tentent d’effacer la frontière entre les passagers et le ciel. La compagnie américaine a donc pensé à une bulle de verre au beau milieu des nuages, afin d’offrir un « divertissement en vol » sans pareil qui pourrait très vite devenir la meilleure place dans un avion.

Selon la société Windspeed Aeronautics, le but de SkyDeck est de proposer un haut degré de divertissement aux passagers, afin de pallier l’ennui. Pour cela, la compagnie a pensé à une vue imprenable sur les cieux. Pas mal!

Deux options seront proposées aux compagnies aériennes qui souhaitent acquérir le modèle SkyDeck. Dans la première, un ascenseur dans un tube de verre s’ouvrira. Les passagers prendront place dans les sièges en cuir et, par une simple commande, ils seront projetés dans les airs, comme dans un film de science-fiction. À l’aide d’un écran cartographiant la Terre et d’une commande, les passagers pourront découvrir une vue sur le ciel à 360 degrés.

La tête dans les nuages, tout simplement.

La deuxième version propose la même expérience, seulement que l’ascenseur de verre est remplacé par un escalier.

Windspeed Technologies assure que le SkyDeck sera un lieu sécuritaire, construit à l’aide d’un matériau ultra-résistant, qui pourra être installé sur le toit de plusieurs appareils, de jet privé à gros porteur. Les ingénieurs considèrent que la consommation de carburant ne serait augmentée que faiblement, grâce au design en forme de larme de la verrière.

Pour l’instant, le modèle propose l’aventure pour seulement une ou deux personnes à la fois et il va sans dire que l’expérience ne sera possible que pour les plus fortunés d’entre nous. Puisqu’on parle ici d’une vue panoramique à couper le souffle qui pourrait coûter entre 8 et 25 millions de dollars aux compagnies aériennes désirant se munir d’un de ces bijoux..!

Bref, une possibilité de découvrir le monde aérien comme jamais, mais ceux qui ont le vertige devraient peut-être s’abstenir!


Source : Linternaute

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram