Voyager, ça rend heureux!

Par Béatrice St-Cyr-Leroux
Mise à jour le 03 Août 2017

Voyager, ça rend heureux!

Si nous n’en doutions pas chez Viago, il semble qu’il soit maintenant scientifiquement prouvé que voyager rend plus heureux que consommer des biens matériels!

EtudeHeureux

Le Dr Thomas Gilovich, un professeur de psychologie de l’Université Cornell, à New York, étudie la question de l’argent et du bonheur depuis plus de 20 ans. Sa plus récente étude indique que lorsque nous achetons des objets, nous considérons qu’ils nous procureront du bonheur sur le long terme, puisqu’ils pourront être utilisés à plusieurs reprises.

Toutefois, le Dr Gilovich considère que cette perception est complètement erronée : ce serait plutôt les expériences éphémères qui nous apporteraient un plus grand sentiment de bonheur. Ainsi, même si un spectacle ou, dans ce cas-ci, un voyage s’inscrivent de manière finie dans le temps, ces activités rendent plus heureux que le fait d’acheter le nouvel iPhone.

Certes, selon Gilovich, faire l’acquisition d’un nouvel objet rend heureux, mais cette excitation ne dure pas, puisque nous finissons par nous habituer à cette nouveauté. En fait, c’est l’adaptation au changement qui entache les chances d’être heureux à long terme avec des biens matériels.

À l’inverse, l’étude de Gilovich montre que lorsque nous voyageons, nous vivons cette même augmentation du bonheur qu’à l’achat d’un nouveau bidule, mais que ce bonheur a une plus longue longévité puisque les souvenirs et les mémoires de voyage continuent à nous alimenter en bonheur longtemps après que le périple soit terminé.

En somme, oui l’achat d’objets augmente la satisfaction à court terme, mais ce sont les expériences tangibles, comme les voyages, les nouveaux apprentissages ou même les sports extrêmes, qui rendent réellement heureux sur le long terme. Les objets deviennent éventuellement désuets et se fondent dans notre décor, alors que les souvenirs de voyage sont indélébiles.

« Nous sommes davantage définis par nos expériences que par nos biens matériels. Il est possible de vraiment aimer ses objets, même de penser que notre identité est liée à eux, mais ils restent néanmoins séparés de nous. Par contre, nos expériences font réellement partie de nous. Nous sommes la somme totale de nos expériences. »

Thomas Gilovich

La recherche de Gilovich montre même que les voyages rendent heureux dans la mesure où ils permettent d’échanger sur des expériences communes. Nous sommes beaucoup plus enclins à tisser des liens avec des gens qui ont vécu des aventures semblables, comme, par exemple, partir en sac à dos en Asie, qu’avec des personnes qui, disons, possèdent la même télévision que nous.

Bref, n’est-ce pas la preuve de plus que vous devez faire vos valises et partir à l’aventure au plus vite? Surtout si on se rappelle que les voyages ne sont pas seulement bons pour le moral, mais aussi pour le corps!

Pour lire l’entièreté de l’étude, c’est par ICI (en anglais seulement)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informé!

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE VIAGO

Recevez des chroniques, des concours et plus encore!

Suivez-nous sur

  • Facebook
  • Instagram